Vendre son hôtel : Vente de titres ou vente d’actifs ?

La décision de vendre son hôtel n’est jamais facile à prendre. Elle peut résulter d’un choix volontaire pour se consacrer à un nouveau projet, être due à un problème familial, de santé ou encore à l’absence d’un repreneur dans l’entourage immédiat. En plus d’une décision difficile à prendre du point de vue affectif, la vente de son hôtel peut également se révéler très compliquée à réaliser car deux options sont possibles : la vente de titres ou la vente d’actifs. Comment savoir quelle option choisir ?

SERFI, fournisseur pour les :

  • Hôtels
  • Résidences hôtelières
  • Collectivités
  • Résidences étudiantes
  • Appart’hôtels
  • Chambres d’hôtes
  • Campings
  • EHPAD/Cliniques
  • Hôpitaux
Après avoir consulté plusieurs professionnels : expert-comptable, notaire, avocat, expert en évaluation, agence immobilière… et avoir procédé à une valorisation précise et objective de son patrimoine, c’est le moment d’étudier les deux options disponibles :

La vente de titres

La vente des titres d’une société est bien souvent réalisée à travers différents montages juridiques. Les murs de l’hôtel peuvent être inclus dans une société civile immobilière (SCI) et l’exploitation proprement dite intégrée dans une SARL ou une SAS. Il faudra, dans ce cas, faire appel à un expert-comptable ou un avocat, spécialement mandaté pour effectuer la vente. Le prix de vente proposé est la valeur de l’hôtel pondérée par la situation nette de l’activité : le passif circulant (endettement, fournisseurs…) est déduit de l’actif circulant (trésorerie, créances…). Un protocole de cession des titres est alors établi, accompagné d’une garantie de passif, ce qui permet de sécuriser la transmission tout en garantissant la situation de l’hôtel au jour de la cession.

La vente d’actifs

La vente sous forme d’actifs se fait par l’intermédiaire du notaire. Les murs et le fonds de commerce sont proposés à la valeur réelle de l’immobilier, conforme à la réalité du marché. Il faut, dans ce cas, tenir compte de l’impact fiscal de la cession et des frais inhérents à la cession de l’entreprise. Le notaire rédige ensuite une promesse ou compromis de vente.

Faire une demande

Recevez une réponse rapide concernant nos gammes en remplissant le formulaire ci-dessous.