Aucun contenu trouvé pour cette URL. Quels sont les avantages du contrôle d'accès pour une maison de retraite ou un EHPAD ?

Quels sont les avantages du contrôle d’accès pour une maison de retraite ou un EHPAD ?

Lorsque vous gérez un établissement pour personnes âgées, qu’il s’agisse d’une maison de retraite ou d’un EHPAD, il est indispensable d’assurer la sécurité des résidents et du personnel.

En effet, vous devez pouvoir sécuriser les lieux malgré une intense circulation. Entre les visites des familles, le personnel et l’intervention des professionnels extérieurs (coiffeurs, aides à domicile, assistants sociaux…), vous n’êtes pas à l’abri qu’une personne mal attentionnée en profite pour se glisser à l’intérieur du bâtiment.

Pour garantir la sécurité des personnes âgées et des employés, vous devez donc être en mesure de surveiller et réguler les entrées de votre établissement grâce à l’installation d’un contrôle d’accès.

Dans cet article, nous allons vous expliquer plus en détail de quoi il s’agit, puis vous parler des nombreux avantages qu’il peut vous apporter.

Qu’est-ce qu’un contrôle d’accès ?

Lorsque nous entendons parler de contrôle d’accès, nous visualisons généralement un clavier avec un code à entrer. Mais de quoi s’agit-il réellement et quel est son fonctionnement ? Voyons cela de plus près.

Définition du contrôle d’accès

Le contrôle d’accès d’un bâtiment a pour rôle d’empêcher les personnes non identifiées d’entrer. Il est également utile au sein de l’établissement, car certaines zones ne sont accessibles qu’à de petits groupes de personnes (bureaux administratifs, pharmacie…). Le système de contrôle est alors programmé pour ne laisser entrer que les personnes autorisées.

De cette façon, les locaux deviennent plus sûrs pour les résidents comme pour le personnel : on constate une diminution du risque de vol, d’agression, de perte de données sensibles, etc.

Le fonctionnement du contrôle d’accès

Aujourd’hui, un contrôle d’accès est généralement électronique ou numérique. À l’instar d’un humain qui laisse, ou non, entrer des personnes selon leurs autorisations, le contrôle d’accès est doté d’un programme lui permettant de réguler les entrées. Au préalable, c’est à vous de décider qui peut accéder aux différentes annexes, ainsi qu’à quelle heure. Le système de contrôle n’a plus qu’à faire le reste du travail.

Quels sont les moyens d’identification ?

Lorsqu’une personne souhaite entrer dans le bâtiment, le contrôle d’accès lui impose de s’identifier. Cela peut se faire via différents moyens, avec ou sans contact :

  • Un code à entrer (renouvelé régulièrement).
  • Une carte magnétique avec contact.
  • Un badge RFID (lisible à plus d’un mètre).
  • L’empreinte digitale.
  • La reconnaissance faciale.
  • Le scan rétinien.
  • Un smartphone et le Bluetooth.

Il s’avère que les moyens sans contact présentent l’avantage d’être moins chers, toutefois, ils ne garantissent pas une sécurité optimale. Par exemple, une carte magnétique garde toutes les données dans sa bande et est facilement falsifiable ou modifiable.

Pourquoi installer un système de contrôle d’accès ?

Les maisons de retraite et les EHPAD sont des lieux qui accueillent de nombreuses personnes, c’est pourquoi il est impératif de sécuriser leurs différents accès. Voyons ensemble quels sont les avantages du contrôle d’accès dans la gestion de la sécurité de votre établissement (il peut également s’agir d’un hôtel) :

  • La protection de l’entrée principale

Un EHPAD ou une maison de retraite hébergeant de nombreux occupants, diverses personnes de l’extérieur doivent pouvoir pénétrer à l’intérieur de l’établissement (pour rendre visite à leur famille, pour donner des soins ou pour d’autres raisons). Or, il va de soi qu’une entrée principale libre donnerait l’occasion à des personnes peu scrupuleuses de pénétrer dans les locaux afin d’y commettre des vols ou autres délits. Dans ces conditions, il est nécessaire de mettre en place un moyen qui autorise ou refuse l’entrée selon les personnes qui se présentent.

Un contrôle d’accès électronique et obligatoire de la porte d’entrée assure la sécurité des résidents et du personnel en ne laissant entrer au sein de l’établissement que les personnes autorisées. Ces dernières détiennent un code ou un moyen d’identification précis inaccessible aux intrus.

  • La sécurisation des différentes zones

Dans une maison de retraite ou en EPHAD, la sécurité ne passe pas uniquement par la surveillance de l’entrée principale. Au sein de l’établissement lui-même, des zones ne sont accessibles qu’à certains groupes, et parfois, qu’à certaines heures.

Ainsi, il est nécessaire de pouvoir contrôler l’accès :

  • Des parties administratives, en ne laissant entrer que le personnel concerné.
  • Des espaces de restauration, selon les heures.
  • De la pharmacie, car seul le personnel autorisé peut avoir accès aux médicaments.
  • Des chambres, qui ne sont alors plus accessibles aux différents visiteurs circulant dans les couloirs.
  • Des espaces d’animation, de bien-être ou de sport, qui ne sont autorisés qu’à un public précis et à des horaires spécifiques.
  • De la lingerie.

 

  • Pallier aux risques du turnover

Un bâtiment tel que le vôtre possède un très grand nombre d’employés, ce qui implique un important turnover, notamment en raison des nombreux CDD ou contrats aidés.

Lorsque le personnel dispose de ses propres clés pour accéder à différentes zones, rien ne lui empêche d’en faire un double et de continuer à naviguer au sein de l’établissement une fois son contrat terminé. Vous n’êtes alors pas à l’abri qu’il commette des infractions ou des vols.

En instaurant un contrôle d’accès électronique, les anciens employés ne peuvent plus accéder à l’établissement. En effet, les codes d’accès sont changés régulièrement et les données personnelles présentes sur les badges et sur les autres moyens d’identification sont supprimées dès la fin du contrat.

Comment mettre en place un système de contrôle d'accès dans une maison de retraite ou un EHPAD ?

Mettre en place un système de contrôle d’accès dans une maison de retraite ou un EHPAD est une tâche complexe qui nécessite une planification minutieuse et une exécution rigoureuse. Le but est de garantir la sécurité des résidents et du personnel sans pour autant nuire à l’atmosphère chaleureuse et accueillante de l’établissement. Voici comment cela peut être fait.

La première étape consiste à évaluer les besoins spécifiques de votre établissement. Cela implique de prendre en compte la taille de l’établissement, le nombre de résidents et de personnel, les horaires d’accès, la présence de visiteurs, et bien d’autres facteurs. Il est également essentiel d’évaluer les risques potentiels et de déterminer les niveaux d’accès nécessaires pour différentes parties de l’établissement. Par exemple, certaines zones peuvent nécessiter un accès restreint, tandis que d’autres peuvent être plus ouvertes.

Une fois que vous avez une bonne compréhension de vos besoins, vous pouvez commencer à rechercher le système de contrôle d’accès qui répond le mieux à ces besoins. Cela peut aller d’un simple système de badges d’accès à un système plus sophistiqué utilisant la technologie RFID ou la biométrie. L’essentiel est de choisir un système qui offre le bon équilibre entre sécurité, facilité d’utilisation et coût.

L’étape suivante consiste à installer le système de contrôle d’accès. Cela doit être fait par des professionnels qualifiés pour garantir que le système est installé correctement et fonctionne comme prévu. L’installation peut impliquer des travaux de câblage, l’installation de lecteurs d’accès et de serrures électroniques, et la programmation du système.

Une fois le système en place, il est crucial de former le personnel et d’informer les résidents sur son fonctionnement. Le personnel doit comprendre comment le système fonctionne, comment gérer les accès et comment réagir en cas de problème. Les résidents, quant à eux, doivent être informés des changements et de la manière dont le système de contrôle d’accès améliore leur sécurité.

Enfin, il est important de surveiller et de maintenir régulièrement le système de contrôle d’accès. Cela peut impliquer des mises à jour régulières, des tests de fonctionnement et des ajustements en fonction des retours du personnel et des résidents.

Le contrôle d’accès : un dispositif d’avenir indispensable

La gestion de la sécurité d’un bâtiment public passe obligatoirement par la surveillance et la régulation de la circulation des personnes. Par le passé (et encore quelques fois aujourd’hui), des humains étaient en charge de ce rôle, mais leur jugement n’étant pas infaillible, il pouvait arriver que des personnes mal intentionnées parviennent à pénétrer dans les établissements.

Pour assurer la sécurité de votre bâtiment et de ses annexes, nous vous recommandons donc grandement d’installer un système de contrôle d’accès électronique. Les technologies évoluant sans cesse et rapidement, ces moyens de sécurisation ont un bel avenir.

Grâce à eux, la sécurité de votre maison de retraite, EHPAD, ou même de votre hôtel, est assurée pour encore longtemps.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.