Conseils pour améliorer la rentabilité du petit-déjeuner dans un hôtel

Chaque année, les établissements hôteliers sont obligés d’étudier de nouvelles stratégies afin d’améliorer leur rentabilité. Plusieurs pistes sont de ce fait envisageables, comme améliorer la réputation de l’hôtel à travers des supports en ligne, assurer une bonne gestion des achats et stocks, ou se servir du petit déjeuner comme outil de rentabilité.

Cette dernière idée est tout à fait exploitable, car contrairement aux idées reçues, le petit déjeuner pourrait constituer un élément majeur pour faire grimper les chiffres d’affaires d’un établissement hôtelier.

Alors, si vous êtes un hôtel de petite ou de grande envergure et vous cherchez à améliorer la rentabilité de votre petit-déjeuner ? Serfigroup vous accompagne dans vos projets et vous propose les meilleurs conseils pour atteindre votre objectif.

Présenter un petit déjeuner à l’image de votre hôtel

Les services proposés dans un hôtel, quel que soit le classement et le niveau de confort de celui-ci doivent privilégier la qualité.  Et quand on parle de petit-déjeuner, la qualité de ce repas doit vraiment être au centre des préoccupations de l’hôtel.  

Il faut préciser que ce repas est l’un des derniers souvenirs que le client gardera en mémoire avant de quitter les lieux. Si le petit déjeuner est médiocre, cela aura un impact sur la réputation de l’hôtel et sur la fidélisation du client. En plus, il est essentiel d’inclure le petit déjeuner parmi les services principaux de l’établissement et non comme une prestation additionnelle proposée régulièrement aux clients.

Offrir un petit déjeuner conforme aux besoins des clients

Le petit déjeuner est le premier repas de la journée. Il doit donc être qualitatif pour assurer l’apport en énergie et permettre à l’individu de démarrer du bon pied.

Lorsqu’un client sort de sa chambre pour prendre son petit déjeuner, tout ce qu’il souhaite voir est un repas conforme à ses attentes. Cela se traduit par des produits frais et variés, et capables de lui offrir toute la force dont il aura besoin. En lui offrant cette qualité de petit déjeuner, l’établissement hôtelier gagnera la satisfaction et la confiance du client. Il récoltera alors le fruit de ses efforts avec un taux de commandes certainement en hausse.

Varier « le style » du petit déjeuner

Trois manières permettent de présenter le petit déjeuner dans un hôtel : la carte, la formule et le buffet. Si le buffet doit être servi obligatoirement en salle, la carte et la formule, elles, admettent un service en chambre ou en salle. Généralement, les clients montrent un certain penchant pour le buffet, du fait qu’il procure plus de liberté et plus de variétés.

Notez toutefois qu’il est indispensable de varier l’offre « petit-déjeuner » afin de cibler tous les profils de clients. Certains sont adeptes du buffet tandis que d’autres apprécient la discrétion, comme l’offre Carte en chambre. Dans ce cas, pour faire du petit-déjeuner un outil rentable, chaque hôtel doit prendre en compte les besoins respectifs des clients. Il est alors essentiel de varier le « style » de présentation de ce repas : parfois en formule, parfois à la carte et parfois en format buffet.

L’hôtel est obligé d’observer laquelle de ces trois présentations marche le plus et déterminer ainsi celle qui doit être proposée régulièrement.

Accepter l’offre « précommande »

Encourager l’achat, tel est le but de tout établissement hôtelier en présentant un petit déjeuner varié et de qualité à ses clients. En même temps, on peut prévoir l’offre « précommande » pour optimiser les achats et montrer au client que l’établissement se soucie des attentes de chacun.

Pour fidéliser les acheteurs et les inciter à s’en procurer davantage, le prix des précommandes doit être le même que ceux des petits déjeuners servis en salle. Les clients sont très attentifs à la différence de prix. S’ils remarquent une légère hausse, ils vont surement vous le faire remarquer, voire se désintéresser complètement des offres de petit déjeuner en précommande.

En dehors des clients de l’hôtel, l’offre précommande peut aussi attirer des acheteurs extérieurs. Ils s’introduisent dans l’établissement juste pour passer leur commande de petit déjeuner et rien d’autre. Pour la circonstance, l’établissement doit savoir en profiter et présenter des formules qui séduiraient ces types de clients.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.