Subventions en Hôtellerie & Restauration

Les subventions accordées par les départements et les régions à l’hôtellerie-restauration pour sa modernisation, sa création ou ses extensions sont une aide souvent précieuse.

Avec la crise sanitaire, les hôteliers doivent d’autant plus s’informer des aides disponibles pour préserver leur trésorerie, et permettre l’investissement pour l’avenir.

Notre équipe vous propose 10 thématiques pour mieux vous orienter et trouver des aides financières pour votre hôtel en 2021.

1. Présenter au mieux son hôtel pour recevoir des aides

Bien sûr, les documents classiques (bilans, prévisionnels, taux d’occupation, etc.) vous seront demandés.

Mais pour présenter au mieux son hôtel :

  • Si vous achetez un hôtel pour la première fois, il faudra montrer que vos expériences passées feront de vous un bon exploitant.
  • Si vous gérez déjà un ou plusieurs autres hôtel(s), des informations synthétiques sur vos autres hôtels seront très utiles pour démontrer votre capacité à développer et à gérer un hôtel,
  • Passez du temps pour prendre de belles photos de votre hôtel (chambres, espaces communs, extérieur, etc.). Une photo vaut mille mots. Si vous investissez pour l’avenir, des rendus 3D seront grandement utiles pour que le comité d’aides se projettent dans votre projet.
  • Indiquez là où vous en êtes, mais également là où vous souhaitez aller : par exemple, le tourisme durable prend de l’ampleur et ce type d’évolution sera généralement bien accueilli.

seront tr

2. Se renseigner sur toutes les aides liées au Covid-19

  • Prêt participatif de l’État : Le Gouvernement peur accorder des prêts directs si vous n’avez pas le droit aux autres solutions, par exemple si le PGE vous a été refusé. Ces prêts peuvent atteindre 20 000 € pour les entreprises de 0-10 salariés ; 50 000 € pour les entreprises de 11-49 salariés. En savoir plus sur le site de la BPI
  • PGE Saison : Prêt ouvert à certains secteurs, dont ceux de l’hôtellerie et liés au tourisme, qui ont été durement touchés par l’interruption d’activité liée à l’application des mesures sanitaires. Alors que, dans le cas général, le prêt est plafonné à 25 % du chiffre d’affaires du dernier exercice clos ou 2 ans de masse salariale pour les entreprises innovantes et les nouvelles entreprises, le PGE saison bénéficie d’un plafond calculé sur les 3 meilleurs mois de CA du dernier exercice clos. En savoir plus sur le site de la BPI
  • Fonds de solidarité : Les hôteliers ont accès au fonds de solidarité, sans critère de taille, dès lors qu’ils perdent au moins 50 % de leur CA. Ils pourront ainsi bénéficier d’une aide allant jusqu’à 10 000 € ou d’une indemnisation de 15 à 20 % de leur CA mensuel de 2019, dans la limite de 200 000 euros (et si cela est plus avantageux que l’aide à hauteur de 10 000€). Attention, les aides liées au fonds de solidarité varient chaque mois, donc il faut s’informer régulièrement sur la page du Gouvernement.

3. La BPI, un acteur majeur pour les subventions

La BPI, Banque Publique d’Investissement, est une filiale de la Caisse des Dépôts et offre un service de financement aux entrepreneurs grâce à leurs nombreux partenaires bancaires, investisseurs, aux régions ou aux institutions.

En outre, Bpifrance est présente dans chaque région en France et soutient toutes les entreprises, de toutes les tailles, en les aidant dans leur projet.

La BPI offre des solutions de financement adaptées à chaque étape de la vie de l’entreprise :

  • Aide aux entreprises dans leurs premiers besoins d’investissement : amorçage, garantie, innovation
  • Soutien de la croissance des PME partout en France : capital-risque et développement, « build-up », cofinancement, garantie
  • Renforcement des ETI dans leur développement et leur internationalisation : capital développement et transmission, cofinancement, crédit export, accompagnement
  • Participation au rayonnement des grandes entreprises et stabilisation de leur capital : capital transmission, cofinancement crédit export, accompagnement.

Grâce à des dispositifs leur permettant d’entreprendre des investissements importants, les entreprises à potentiel de croissance soutenues par la BPI se développent plus vite que les entreprises similaires.
De plus, l’intervention de Bpifrance vise également à limiter le risque de défaillance très élevé lié au démarrage d’une activité ou lorsqu’il est nécessaire d’impulser une nouvelle dynamique dans l’activité suite à une transmission. Dans ces 2 cas, la pérennité à 3 ans des entreprises financées par Bpifrance est supérieure à celle des entreprises similaires non soutenues.

Ainsi, la BPI peut jouer un rôle déterminant dans le financement de votre hôtel.

Ainsi, il est fortement recommandé de naviguer sur les nombreuses ressources disponibles sur https://www.bpifrance.fr/, et de demander des conseils à un conseiller BPI.

4. Le Prêt Tourisme de la BPI

Avec le soutien de la Banque des Territoires, le Prêt Tourisme va de 50 000 à 2 000 000€ destiné aux TPE, PME et ETI contribuant à l’attractivité touristique de tous les territoires de métropole et d’Outre-mer.

Sont éligibles les dépenses liées :

  • aux besoins de trésorerie liés à la situation conjoncturelle
  • aux investissements immatériels : dépenses de communication, de formation, coûts de mise aux normes ou de rénovation, etc.
  • à l’augmentation du Besoin en Fonds de Roulement générée par le projet de développement.
  • aux investissements corporels à faible valeur de gage : équipements, matériels, mobiliers, etc.
  • aux opérations de transmission (y compris croissance externe) : acquisition de fonds de commerce ou achat de titres permettant de devenir majoritaire à l’issue de l’opération.

Le Prêt est sans garantie sur les actifs de l’entreprise, ni caution personnelle du dirigeant.

Sa durée est 2 à 10 ans, à taux fixe et son remboursement est allégé les 2 premières années grâce au différé d’amortissement du capital de 24 mois maximum. Attention, le montant maximal du prêt est limité au montant des capitaux propres. Aussi, si les fonds propres de votre société sont négatifs, votre société ne sera pas éligible.

Les entreprises inéligibles à ce prêt sont : les entreprises en difficulté au sens de la réglementation européenne et les entreprises en procédure de conciliation et mandat ad hoc, ainsi que les opérations purement patrimoniales (cash out, vente à soi-même …)

Plus d’informations sur le site : https://www.bpifrance.fr/Toutes-nos-solutions/Prets/Prets-thematiques/Pret-Tourisme.

5. Se renseigner auprès de sa région pour les aides régionales

En complément du tableau donné ci-dessous avec un certain nombre d’aides, vous pouvez aller voir la très bonne ressource de la BPI en cliquant ici.

5.1. Régions Métropolitaines

Régions

Subventions

Liens

Auvergne-Rhône-Alpes

– Aide à l’hôtellerie indépendante du Conseil Régional : Il faut un minimum de 70 000 € de travaux et le taux d’aide est de 15%

– Aide pour créer, rénover, étendre, reconstruire un hébergement touristique : Un plancher de dépenses minimum de 50 000 € HT est requis

Bourgogne-Franche-Comté

– Aide à la reprise d’hôtel : peut être sollicitée dans les 12 mois suivant la reprise de l’établissement, prêt à taux nul, avance remboursable plafonnée à 50 000 €

– Aide pour le Développement de l’Hôtellerie et des Résidences de tourisme : Montant d’aide maximale de 400 000€

– Aide pour le Développement des hébergements de groupe : Montant d’aide maximale de 100 000€

Bretagne

– Démarrage d’un projet d’innovation sociale à visée économique : Le taux d’intervention recouvre 50% des dépenses éligibles et le montant maximum de l’avance est de 50 000 €

– Aide visant à soutenir les investissements réalisés pour la création et/ou le développement des hôtels, campings, etc. Durée du prêt de 7 ans, montant minimum de dépenses éligibles : 100 000 €, plafond du prêt de 150 000€ à taux nul.

– Aide pour la cession et la reprise d’entreprises hôtelières : Durée du prêt de 7 ans et plafond du prêt de 80 000€ à taux nul.

Centre-Val de Loire

– Aide visant accompagner la création et la rénovation des hébergements touristiques : La subvention forfaitaire en investissement représente au maximum 50 % du coût des travaux réalisés, elle est plafonnée à 20 000 €

– Aide visant à fidéliser les clientèles grâce à l’amélioration de la qualité des services, la diversification des offres de séjours et l’amélioration de l’expérience client : Le taux maximum d’intervention est fixé à 50% du coût total avec une subvention plafonnée à 50 000 €

Corse

– Fonds Régional Corse du Tourisme : Montant global plafonné à 35 % du montant HT du projet. Montant minimum de 15 000 € et montant maximum de 200 000 € par bénéficiaire.

– Crédit-bail immobilier pour financer l’achat, la construction ou le développement d’un bâtiment : Montant de 150 000 à 800 000 €, durée du remboursement 12 à 15 ans.

– Lien vers le FRCT

– Lien vers le Crédit-bail immobilier par CORSABAIL

Grand Est

– Soutien à l’hôtellerie : dispositif visant à soutenir les programmes de création, d’extension et de rénovation fondamentale dans l’hôtellerie indépendante (les simples travaux de rénovation ou de rafraichissement sont exclus). Taux maximum 20% , plafond de 200 000 à 250 000 €, uniquement pour les hôtels classés 3*, 4* et 5*

– Aide visant à soutenir les projets de création d’hébergements insolites de qualité ou d’extension de site existant. Taux maximum 20 % et plafond de 70 000 €

Hauts-de-France

– Le FAST (Fonds Avenir et Soutien au Tourisme) est destiné à renforcer la structure capitalistique et favoriser le rebond des TPE et PME, avec des tickets de 50 000 à 400 000 €. Ce fonds est prévu pour les sociétés de plus de trois ans et réalisant au moins 500 000 € de chiffre d’affaires

– Fonds de premier secours Hauts de France prévention : Montant de 50 000 à 300 000 € par entreprise. Durée de remboursement 5 ans maximum 

Île-de-France

– Prêt Rebond Île-de-France avec Bpifrance : Montant allant de 10 000 à 300 000 €, sur 7 ans, taux nul, pour les TPE et PME qui justifient de 12 mois d’activité minimum.

– Fonds régional tourisme : Selon l’axe choisi et le type de dépenses présentées, plusieurs taux et de plafonds de subvention sont appliqués.

– Fonds Régional de Garantie avec Bpifrance : octroi de prêts bancaires, jusqu’à 70%, moyen et long terme aux petites et moyennes entreprises

– Lien vers le Prêt Rebond Île-de-France 

– Lien vers le Fonds régional tourisme

– Lien vers le Fonds Régional de Garantie

Normandie

– L’aide Impulsion Conseil a pour but d’accompagner les entreprises normandes par le recours de prestations de conseil externes, afin de les aider à mettre en place un projet stratégique. Limite de 15 000 € par aide.

– Filières Touristiques Régionales : permet d’engager les évolutions nécessaires face aux nouvelles exigences de la clientèle et d’améliorer les conditions d’accueil. Le seuil d’intervention est de 10 000 € minimum et l’aide est plafonnée à 350 000 €

– Fonds D’aide au Conseil et à l’innovation Touristique : vise à sensibiliser les acteurs du tourisme à l’intérêt d’avoir recours à un conseil extérieur pour définir leur stratégie ou prendre une décision d’investissement. Le seuil d’intervention est de 5 000 € minimum et l’aide est plafonnée à 15 000 €

– Lien vers l’aide Impulsion Conseil

– Lien vers l’aide Filières Touristiques Régionales

– Lien vers le FACIT

Nouvelle-Aquitaine

– Aide à l’hôtellerie/hôtellerie en plein air indépendante : cette aide soutient les entreprises touristique dans l’adaptation et la diversification de leur offre d’hébergements. 25% maximum d’un montant de dépenses éligibles HT plafonné à 400 000 € pour les établissements hors métropole et littoral, 300 000 € HT pour ceux situés dans une métropole ou littoral. Montant minimum des travaux est de 40 000 € HT

– Aide au développement de logements pour les saisonniers : cette aide soutient l’aménagement d’hébergement pour les saisonniers afin d’améliorer leurs conditions de travail et de vie pendant la saison. Montant minimum des travaux est de 40 000 € et 25% maximum d’un montant des dépenses éligibles HT plafonné à 750 000 €

Occitanie

– Le PASS Tourisme : s’adresse aux entreprises qui doivent mobiliser des fonds rapidement, de façon ponctuelle, pour des projets inférieurs à 100 000 € et permet de financer des travaux de modernisation et autres projets. La subvention est de 20 000 € maximum.

– Le CONTRAT Tourisme : Il répond aux besoins d’investissements supérieurs à 100 000 €, portant par exemple sur des travaux et aménagements, des projets d’innovation, des développements numériques, … Cette aide se présente sous forme de subvention (jusqu’à 200 000€), et/ou d’avances remboursables (min. 50 000€, max. 500 000€). Cette aide couvre 30% à 50% des dépenses, selon les projets.

– L’OCCAL : aider au redémarrage de l’activité par un soutien à la trésorerie, aux investissements matériels et immatériels pour la relance, les mesures sanitaires, la digitalisation et à titre exceptionnel, une aide au loyer. Aide plafonnée à 25 000 €

– Le Fonds Tourisme Occitanie : Ce fonds propose une offre agile et souple, complémentaire de l’offre bancaire, et est doté de 101 M€ souscrits par la Région, la Banque Européenne d’Investissement (BEI) et 5 caisses du Crédit Agricole. Les prêts peuvent aller jusqu’à 4 M€ par projet.

– Lien vers les aides à le PASS Tourisme

-Lien vers le CONTRAT Tourisme et le détail ici

– Lien vers l’aide  L’OCCAL

– Lien vers le Fonds Tourisme Occitanie

Pays de la Loire

– Pays de la Loire Investissement touristique : vise à accompagner le développement de nouveaux projets touristiques innovants et performants. Le montant minimum des dépenses est fixé à 25 000 € pour les hôtels et les campings, 100 000 € pour les centres de vacances. Le prêt sera variable selon les besoins et sera compris entre 15 000 € et 800 000 €

– Pays de la Loire Conseil : vise à inciter les TPE et PME ligériennes à recourir à des conseils extérieurs en participant financièrement au coût facturé par le consultant sélectionné par l’entreprise. Le montant minimum des dépenses est fixé à 3000 € HT. Le montant de l’aide est plafonné à 15 000 € 

– Lien vers l’Investissement Touristique 

– Lien vers l’Aide Conseil

Provence-Alpes-Côte d’Azur

– Soutien à L’hébergement Touristique : il s’agit de soutenir une offre d’hébergement marchand de qualité, c’est-à-dire d’excellence, exemplaire et environnementale par l’aide à la rénovation, la montée en gamme et la diversification de cette offre. Montant de l’aide plafonné à 100 000 € ou 200 000 € selon le dispositif

– Dispositif REACTION pour le secteur du tourisme : permettre aux acteurs du tourisme de rebondir et d’adapter leur exploitation au nouveau contexte sanitaire. L’aide régional est plafonnée à 5 000 € et représente 70% du montant HT des dépenses éligibles. Un plancher minimum de dépenses d’investissement éligibles est fixé à 2 000 €.

– Coach Digital : La région met à la disposition des entreprises accompagnée des consultants experts sur un large spectre de thématiques numériques. Un bon moyen de se faire épauler sur les problématiques du numérique.

-INVESTour : Prêt participatif entre 15k€ et 200k€, sans apport en fonds propres nécessaire. Une alternative au PGE pour les hôtels qui n’y ont pas eu le droit.

– Lien vers le Soutien à L’hébergement Touristique 

– Lien vers le Dispositif REACTION

– Lien vers le dispositif Coach Digital

– Lien vers le dispositif INVESTour

5.1. Régions ultramarines

Régions

Subventions

Liens

Guadeloupe

– Prêt Rebond TPE-PME Région Guadeloupe avec Bpifrance : Montant allant de 10 000 à 200 000 €, sur 7 ans, taux nul.

– Aide à l’hébergement Touristique (meublés de tourisme) : accompagne la création, la modernisation et l’extension des meublés de tourisme, constituant une offre complémentaire aux établissements hôteliers (villas, appartements, ou studios meublés). La subvention va de 25% à 35%. Les dépenses doivent être inférieures à 500 000 €

Martinique

– Prêt Rebond TPE-PME Martinique avec Bpifrance : Montant allant de 10 000 à 300 000 €, sur 7 ans, taux nul, minimum 12 mois d’activité.

Guyane

– Prêt Rebond FEDER TPE-PME Guyane avec Bpifrance : Montant allant de 10 000 à 50 000 €, sur 7 ans, taux nul, minimum 12 mois d’activité.

La Réunion

– Fonds de Solidarité Régionale Tourisme : soutenir le Besoin en Fonds de Roulement des entreprises touristiques ou répondre à leurs besoins d’accompagnement accrus face aux charges fixes et aux pertes de chiffres d’affaires. Montant forfaitaire de la subvention est de 2000 à 5500 €

Mayotte

– Fonds de Soutien Départemental pour les Entreprises Mahoraises : Mesure de soutien aux entreprises impactées par la crise sanitaire Covid-19. Montant allant de 1000 à 2000 €

– Lien vers le FSDEM 

6. Se renseigner auprès de son département pour les aides départementales

N’hésitez surtout pas à vous renseigner auprès de votre département. En effet, le rôle des départements est, entre autres, de pourvoir des aides aux collectivités et aux entreprises, et de soutenir l’emploi local.

Les acteurs départementaux possèdent des ressources issues des impôts, des taxes, des dotations et subventions de l’État et d’emprunts. Une partie de ces fonds est destinée à aider financièrement tous les acteurs du secteur touristique et à faciliter la reprise de l’activité économique suite au déconfinement.

En outre, votre conseil départemental a la possibilité d’initier des politiques locales complémentaires définies par la loi. Donc pensez à regarder sur le site de votre département, ce dernier pourrait se mobiliser en faveur des entreprises et/ou des entreprises liées au tourisme.

Ainsi, les dispositifs d’aides financières des Départements pourraient optimiser votre niveau de trésorerie et réduire au maximum votre autofinancement. De plus, vous ne passerez pas à côté de financements.

7. Les aides dédiées à la création et à la reprise d'entreprise

Les aides pour entrepreneurs constituent un moyen de financement avantageux. Toutefois, elles sont nombreuses. C’est pour cela que vous devez vous informer correctement sur celles-ci afin de connaître votre éligibilité. N’hésitez pas à vous rendre régulièrement sur les-aides.fr pour consulter les dernières subventions.

En outre, les aides financières à la création et la reprise d’entreprise prennent différentes formes, avec des conditions différentes, des typologies différentes… 
Voici les principales :

7.1. L'ARCE

L’ARCE, Aide à la Reprise et à la Création d’Entreprise, est une aide Pôle Emploi et permet l’allègement de charges sociales, c’est-à-dire que vous pouvez toucher vos allocations sous forme de capital.

Sont éligibles à l’ARCE toutes personnes qui créent ou reprennent une entreprise, peu importe leur situation personnelle (demandeur d’emploi, en activité…).
Le demandeur d’emploi doit avoir obtenu précédemment l’ARCE. Il doit déclarer son projet à Pôle Emploi. Le montant de l’ARCE est égal à 45 % des droits à l’aide au retour à l’emploi (ARE) restant à verser. Une déduction de 3 % (qui correspond au financement des retraites complémentaires) sera appliquée sur le montant du capital. 

Pour plus d’informations, rendez vous sur les sites www.pole-emploi.fr et www.service-public.fr

7.2. Le NACRE

Le dispositif NACRE, le Nouvel Accompagnement à la Création ou la Reprise d’Entreprise, est une aide au montage d’un projet de création ou de reprise d’entreprise, à la structuration financière et au démarrage de l’activité.

Seuls les demandeurs d’emploi bénéficiaires de l’ARE ou de l’ASP de 18 à 25 ans sont éligibles. Ces derniers sont accompagnés pendant 3 ans et le montant dont ils peuvent bénéficier est compris entre 1000 et 10 000 euros. De plus, cette aide être très utile à votre projet car c’est un prêt à taux zéro.

L’aide NACRE ne s’obtient pas auprès de Pôle Emploi, mais auprès d’un organisme d’accompagnement conventionné par l’Etat, comme par exemple la CCI de votre région, d’un réseau d’accompagnement (BGE Parif par exemple), d’un expert-comptable, etc.

Pour plus d’informations, rendez vous sur le site www.service-public.fr

7.3. Le CAPE

Le CAPE, le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise, permet aux entrepreneurs de bénéficier de l’accompagnement d’une entreprise ou association. Cette dernière s’engage à vous fournir une aide particulière et continue (par exemple avec des moyens matériels et financiers). En échange, vous vous engagez à suivre un programme de préparation à la création et à la gestion d’entreprise. Il fait tout de même noter que le CAPE n’est pas un contrat de travail.

La durée maximale du contrat est de 12 mois et peut être renouvelé 2 fois. Est éligible toute personne physique, porteuse d’un projet de création d’entreprise, à l’exception des salariés à temps plein.

Pour plus d’informations, rendez vous sur les sites bpifrance-creation.fr et www.service-public.fr

7.4. Le prêt d’honneur

Le prêt d’honneur est un prêt personnel à taux zéro et permet aux entrepreneurs d’accéder plus facilement aux prêts bancaires.

Il s’agit d’un apport destiné à renforcer le fonds de roulement de l’entreprise ou les investissements de départ (matériel, aménagement des locaux, etc.). Le montant varie et peut aller de 9700 euros à 30 000 euros; cela dépend de dépend de l’organisme auprès duquel il est sollicité.

Pour plus d’informations, rendez vous sur le site bpifrance-creation.fr

8. Où trouver les aides dédiées au développement durable ?

Intégrer des méthodes de développement durable dans votre entreprise permet de réduire les dépenses tout en optimisant les outils de production. À chaque échelle, les subventions écologiques permettent de financer la mise en œuvre de vos projets liés à l’environnement.

8.1. L'ADEME

L’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie est un acteur incontournable dans les subventions liées à l’environnement. Cet organisme de l’État, à implantation nationale régionalisée, est le principal contributeur au financement des investissements « propres » dans les domaines de l’air, des déchets, des transports et de l’énergie.

Les aides de l’ADEME se présentent généralement sous forme de fonds ou d’appels à projets. Elle finance les études préalables, les investissements, les projets d’innovation liés à l’environnement et les actions qui relèvent du « changement de comportement », etc. Pour plus d’informations, rendez vous sur www.ademe.fr

8.2. La CCI

Les CCI peuvent accompagner l’entreprise dans la mise en place du système de management environnemental conforme à la marque EnVol (Engagement Volontaire de l’Entreprise pour l’Environnement). Cette dernière permet aux TPE et PME de moins de 50 salariés de valoriser leurs engagements en faveur de l’environnement. 

De nombreux dispositifs pour préserver l’environnement sont mobilisables par les entreprises, notamment au niveau local. Ils sont consultables sur le site Internet des CCI proposant un moteur de recherche qui vous affiche toutes les aides dont vous pourriez bénéficier, en fonction de votre situation et de vos projets.

Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre CCI. Vous pouvez aussi trouver plus d’informations sur le site www.cci.fr/web/developpement-durable/

8.3. L'ISM

L’Institut supérieur des métiers (ISM) a créé un observatoire des aides aux entreprises et du développement économique.

Le site de l’ISM comporte un moteur de recherche des aides publiques aux entreprises, par région et par catégorie de projet. Ainsi, il est très complet, de par les aides qui sont présentées de façon détaillée, mais aussi de par les programmes européens qui y sont recensés.

Si nous prenons l’exemple d’un hôtelier en Occitanie qui a un projet dans le domaine « Éco-développement », nous pouvons recenser 80 aides au total : dont 45 au niveau territorial, 34 au niveau national et une au niveau européen. (Recherche réalisée le 14/12/2020)

8.4. Le Fonds spécial tourisme durable

Issu du Plan de Relance, ce fonds est destiné à soutenir, via des subventions, les initiatives en matière de tourisme durable en couvrant une partie des coûts liés à l’émergence, la maturation et la réalisation (ingénierie, investissement) des projets.

Les bénéficiaires sont les opérateurs de tourisme (TPE et PME, associations, SCOP…), notamment les restaurateurs et les hébergeurs implantés dans les zones rurales.

Pour plus d’informations, rendez vous sur www.economie.gouv.fr

8.5. Les Agences de l'eau

Les Agences de l’eau sont des institutions publiques dont les missions sont principalement de protéger et d’améliorer les ressources en eau et de lutter contre la pollution. Elles perçoivent des redevances liées à la pollution de l’eau et redistribuent ces fonds sous forme de subventions ou d’avances remboursables pour réaliser des travaux anti-pollution. 

La France compte six agences de l’eau, une pour chaque bassin hydrologique: Adour-Garonne, Artois-Picardie, Loire-Bretagne, Rhin-Meuse, Rhône-Méditerranée et Corse, Seine-Normandie. Chacun apporte son aide pour prévenir la pollution et organiser la gestion des déchets dangereux pour l’eau, mais chacun a son programme spécifique et ses priorités. 

Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre Agence de l’eau

9. Les aides spécifiques à la rénovation

9.1. Le Prêt Hôtellerie

Il s’agit d’un prêt participatif pouvant être accordé pour la rénovation d’un hôtel. Il permet également de financer les travaux relatifs à la mise en place d’une action de développement durable ou encore à la sécurité. L’avantage pour le professionnel est qu’il ne doit pas fournir de garantie sur les actifs de l’entreprise ni de caution personnelle du dirigeant.

9.2. Les subventions

Certaines subventions peuvent être accordées dans le cadre de la rénovation et d’une mise aux normes des structures déjà existantes de votre hôtel afin d’obtenir différents labels : éco-labels, Tourisme et Handicap, Qualité Tourisme…). Ces aides peuvent également être obtenues lors de travaux visant à faciliter l’accès de votre établissement aux personnes à mobilité réduite (PMR) ou pour l’amélioration de la qualité. Elles sont regroupées dans deux grandes catégories.

10. Les aides spécifiques à la transformation digitale et numérique des hôtels

  • Le Gouvernement a lancé depuis Novembre 2020 un grand plan de numérisation du commerce pour aider à maintenir ou développer l’activité en ligne des TPE/PME. Le budget de 60 millions d’euros sera dépensé sous forme de chèque numérique de 500€, dont la majorité des entreprises pourront bénéficier. 
  • Les premiers versements sont attendus en janvier 2021 et seront rétroactifs à partir du début du second confinement. Il existe une très grande variété de chèques numériques selon plusieurs critères : la région qui offre ce dispositif, la taille de l’entreprise ou encore son secteur d’activité. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre région (https://les-aides.fr/zoom/aZBr/le-numerique-des-aides-pour-maintenir-l-activite-economique-des-entreprises.html)
  • Bpifrance accompagne la transformation digitale des entreprises grâce à l’outil “Digitalomètre” qui permet à l’entrepreneur la possibilité de mesurer le niveau de maturité digitale de son entreprise, d’identifier ses phases de progression et de découvrir les offres d’accompagnement de Bpifrance adaptées à ses besoins. En complément de cela, la Bpifrance lance la première application mobile “Digital Guide” qui permet aux PME d’activer rapidement des actions digitales concrètes.
  • Mooc « Ma TPE a rendez-vous avec le numérique » : Formation gratuite en ligne pour les chefs d’entreprises, artisans, commerçants, professions libérales et créateurs d’entreprise pour découvrir ce que le numérique peut apporter à leur entreprise et par où commencer. La première session débute en Janvier 2021, pour plus d’infos : http://www.rdv-tpe-numerique.fr/ 

FAQ

La catégorie de l’hôtel, la localisation et le type d’hôtellerie (indépendants, chaines) sont pris en compte.

Ce prêt est proposé spécifiquement aux entreprises de l’hôtellerie, et peut aller jusqu’à 1 000 000€ pour la rénovation de votre établissement.

Oui, à titre d’exemples : Limousin (jusqu’à 381 000€), Midi-Pyrénées (jusqu’à 135 000€), Picardie (jusqu’à 170 000€).  

Oui, et à titre d’exemples : Le Gard (jusqu’à 13 000€), Rhône-Alpes (35 000€), l’Oise (75 000€).

Vous rénovez votre établissement ?

SERFI vous accompagne de A à Z.

Vous souhaitez être conseillé dans votre projet, recevoir un devis ou avoir plus d’informations sur nos produits ?

Remplissez le formulaire en cliquant sur le bouton ci-dessous et nous vous recontacterons.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait.